cockpitseeker

30Apr/140

RMC – les pilotes

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

Note: enregistrement daté de hier, 29/04/2014

Contexte

Cette interview est diffusée à quelques jours d'une grève dans le secteur aérien annoncée du 3 au 30 mai et précède l'annonce faîte le lendemain de la perte du siège au CA* d'Air France de la section AF** du SNPL.
Bien que les pilotes AF soient présents dans les deux syndicats, les revendications émanent du SNPL national (et non du SNPL Air France) qui s'inquiète des conséquences des nouvelles dispositions en vigueur telles que décrites par la loi Diard.

De quoi s'agit t'il?

Après lecture attentive du décret, voici ce qui ressort.

Section 1 - Article 1114-1 - la loi concerne:

  • l'activité de transport aérien de passagers,
  • les entreprises, établissements ou parties d'établissement qui exercent une activité de transport aérien ou qui assurent les services d'exploitation d'aérodrome, de la sûreté aéroportuaire, de secours et de lutte contre l'incendie, de lutte contre le péril animalier, de maintenance en ligne des aéronefs
  • les services d'assistance en escale [...]

Pas de mention des pilotes, du SNPL et encore moins d'Air France. Est donc concernée une large frange du secteur aéronautique (comme le confirmera la suite).
En quoi maintenant les modalités de la grève dans ce secteur seront mofidiées?

Section 3 Art. 1114-3

  • 1er alinéa: les salariés dont l'absence est de nature à affecter directement la réalisation des vols [ndlr: les pilotes, mais pas uniquement! On parle aussi, en plus de personnel au sol entre autre, des autres membres d'équipages qui sont obligatoires comme imposée par les JAR***] informent, au plus tard quarante-huit heures avant de participer à la grève, le chef d'entreprise ou la personne désignée par lui de leur intention d'y participer.

Un chef d'entreprise connaissant donc 48h à l'avance la liste des salariés à faire grève, des dispositions peuvent être prises avec le personnel restant... ou éventuellement oui, du personnel en leasing prêt à effectuer la tache pour moins cher peut être dépêché!

Cette main d'oeuvre existe dans des proportions inquiétantes. Le chômage pilote est réel, ainsi que les pilotes payés au rabais en plus de pilotes payant pour travailler!

Un précédent existeeasyjet aurait remplacé ses pilotes grévistes basés en France par des pilotes de la compagnie basés dans d'autres pays.

Plus besoin de négocier avec ses employés, la grève n'ayant plus de conséquences sur l'entreprise!

  • 2ème alinéa: celui qui a déclaré son intention de participation doit informer sa rétractation éventuelle 24h avant l'heure prévue de sa participation [Fausse souplesse: heure prévue de participation et non heure de début de grève, ce qui veut dire que si une grève dure 1 semaine, il est possible de se rétracter l'avant dernier jour en déclarant qu'on ne comptait participer que le dernier jour. La déclaration reste OBLIGATOIRE et posera le problème que nous verrons plus loin] pour être réaffecté, sauf si la grève n'a pas lieu bien sûr.
  • 3ème alinéa: idem pour celui qui participe déjà et se ravise.
  • 4ème alinéa: particulièrement inquiétant, citons:
    "Par dérogation au dernier alinéa du présent article [qui stipule que l'identité du gréviste relève du secret professionnel et ne sert à la boîte qu'à informer le passager], les informations issues de ces déclarations individuelles peuvent être utilisées pour l'application de l'article L. 1114-4."

Et que dit cet article?

  • Art. 1114-4: "Est passible d'une sanction disciplinaire le salarié qui n'a pas informé son employeur de son intention de participer à la grève dans les conditions prévues à l'article L. 1114-3. Cette sanction disciplinaire peut également être prise à l'encontre du salarié qui, de façon répétée, n'a pas informé son employeur de son intention de renoncer à participer à la grève ou de reprendre son service".

Vous avez bien lu, en plus d'informer les clients, par dérogation l'employeur peut également se servir de sa liste pour sanctionner ceux qui feraient grève ou auront arrêté de la faire sans s'être déclaré adéquatement !?

Conclusion

En vous faisant grâce des articles 1114-5 et 1114-6 qui précisent uniquement des modalités de sortie de grève (médiateur, délais pour le dialogue...), on peut affirmer que:
Le droit de grève ne nous est pas supprimé directement mais par des "compromis" qui vident la grève de sa substance.

  1. Suppression de l'influence des syndicats: il faut prévenir avant, pour que la grève soit anticipé et son effet annulé!
  2. Dissuasion: prévenez comme il faut sinon vous êtes susceptible d'être puni!

Chacun déterminera s'il s'agit là de défendre uniquement les intérêts égoïste d'une population chouchoutée...

Update 02/05/14: levée du préavis de grève

* Conseil d'Administration
** Air France
*** Joint Aviation Requirement, notre réglementation Européenne dictée par la JAA

Posted by Cockpit Seeker

Comments (0) Trackbacks (0)

No comments yet.


Leave a comment

I'm NOT a spammer *

No trackbacks yet.